Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

montfrinalunisson


Almanach provençal Mars

Publié par montfrinalunisson sur 2 Mars 2012, 14:31pm

Catégories : #PATRIMOINE

                            Mois de mars 

Cris de Marseille : 

Leis bouens melouns ! leis hommes , vous lou coupi ?

Mois de mars = fête de l'annonciation , jour de l'équinoxe , la durée du jour étant égale à celle de la nuit .A partir de ce jour là , on peut se passer de lumière dans les maisons 

Lou vint-e-cinq de mars , prent toun caléou , jito lou à la mar .

Les fraises sont riches en fer et combattent l'anémie . Le jus de fraise guérit les taches du visage .La décoction de la racine prise en breuvage sert aux inflammations du foie et nettoie reins et vessie .Les feuilles et la racine font uriner et servent grandement à la rate .

Violettes :c'est au printemps  , lorsque les fleurs sont en pleine floraison , qu'il faut les admirer . Délicates fleurs utilisées pour la parfumerie et la confiserie .

Hirondelle : si l'hirondelle ne fait pas le printemps , elle l'annonce .

Per san jousé , l'hiroundello vai et vé

Jardin :les amandiers , les pêchers , les abricotiers , les poiriers sont en fleurs .Le mois est favorable pour multiplier la sauge , le romarin , la lavande ,la violette .

 

                                   Frédéric Mistral (1830-1914)

Né à Maillane (13) ,membre fondateur du Félibrige ,membre de l'académie de Marseille , et prix Nobel de littérature en 1904 .

                                         Description de cette image, également commentée ci-après    

  Miréio

"Cante uno chato de Prouvenço

Dins lis amour de sa jouvenço

A través de la Crau , vers la mar , dins li blad

Umble escoulau dou grand Ouméro , iéu la vole ségui "

 

Les sept fondateurs du Félibrige :Roumanille , Mistral , Aubanel , Brunet , Giéra , Mathieu et Tavan .

Par son oeuvre Mistral réhabilite la langue d'oc en la portant aux plus hauts sommets de la poésie épique .

 

LE LANGUEDOC PREHISTORIQUE 

Le Chaolithique ou âge du cuivre 

 

Vers - 2500 , les hommes apprennent à travailler le cuivre , abondant dans les massifs du sud-est du Massif Central et les Corbières .Ils exploitent aussi l'or alluvionnaire des cours d'eau .

Se développe alors une communauté paysanne très organisée en bas languedoc .Près de Sommières , le groupe de Fontbouisse , construit des villages de maison à murs de pierre sèches .

 

L'âge du bronze :au IIéme millénaire avant notre ère , la fabrication du bronze est maîtrisée . Les villages se multiplient : La Villedieu en Ardèche , Saint Martin de Londres et Cambous dans l'Hérault .

 

L'âge du fer :vers le VIIIémé siècle avant notre ère ,deux populations distinctes par leurs coutumes , se partagent le territoire .

Les peuples des champs d'urnes , agriculteurs immigrants se fixent dans la plaine du Languedoc méditerranéen ; les vallées de l'Aude et de la Garonne .

Des peuplades celtes ou celtilisées , semi- nomades , inhument ou incinèrent leurs morts sous des sépultures tumulaires , dans les garrigues de l'intérieur .La civilisation agropastorale est principalement fondée sur les céréales et un élevage diversifié .

Eugène Trinquier :

Mémoires pour servir à l'histoire de Montfrin (1847)

Pendant assez longtemps , Montfrin jouit d'une paisible prospérité , puis viennent éclater soudain les guerres des religionnaires .Il y eut alors disputes et combats . Huit cents morts sont comptés sous les murs de la ville après la bataille de 1528 ; en 1629 , huit mille hommes viennent y établir leur quartier , et , presqu'en même temps , tous ces troubles nous amènent les rois et les plus grands capitaines .

Entre tous ces faits et tant d'autres , et l'état florissant du pays , à une époque un peu plus avancée , la famille des Monteynard sert en quelque sorte de transition .Érigé en marquisat , par lettres du mois de mars 1652 , en faveur d'Hector de Monteynard , fils de Mari , il renferma les paroisses et fiefs de Meynes ,Bassargues , Théziers et Volpelière .Outre les pays sus-désignés , dépendant de Montfrin , Fournès , Remoulins et Castillon du gard , étaient tenus de faire contrôler leurs bans de mariage au bureau de Montfrin ;

Il fit partie du diocèse d'Uzès . Montfrin avait le droit d'envoyer tous les ans à Uzès un député pour former l'assiette du diocèse .

Il ne sera pas sans intérêt pour les Montfrinois et les populations voisines de connaître ici certains détails particuliers sur les disputes et procès touchant les propriétés territoriales .

 

Tartarin de Montfrin   ( Maurice Sirvain : Montfrin ...le vent de l'histoire /1996)

 

  •  Bonjour , monsieur Reynaud , quoi de neuf ce matin ?
  • Vous voici tôt levé , courant déjà Montfrin !
  • Un rentier comme vous doit prendre temps de vivre !
  • Merci de votre soin ......... Le chasseur que je suis
  • n'a de crainte du gel , ni du mistral ...et puis
  • Je reçois aujourd'hui mon cousin de Fontvieille
  • Je le sais si chétif qu'on dirait une vieille !
  • Je vais donc au marché faire tous mes achats 
  • Et préparer pour lui le meilleur des repas .
  • Alphonse me connaît ; il est chez moi très sage
  • De dresser bon couvert à quelqu'un de passage .
  • Il ne mérite pas , mon cher monsieur Reynaud ,
  • Le mal que vous prenez à choyer ce penaud 
  • Qui se moque de vous dans son dernier livre 
  • Et manque de bonté , de simple savoir vivre ?
  • Oui ! croyez moi , partout on rit de Tartarin 
  • Ce tueur de baudets , ce nigaud souverain ,
  • Revenu sans lion de la lointaine Afrique
  • Et qui mériterait les plus beaux coups de triques;
  • Madame , brisons là ! Mais en fait de baudet ,
  • Je lui ferait savoir au cher cousin Daudet 
  • Ce que j'ai sur le coeur , et celà sans manière.
  • Je suis prêt au combat et prête ma bannière !
  • Il se gausse de moi , son crime est apparent ...
  • Le fait-on d'un ami , d'un voisin , d'un parent ?

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents