Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

montfrinalunisson


Almanach provençal

Publié par montfrinalunisson sur 3 Septembre 2012, 09:35am

Mois de Septembre

La corporation des calfats célébrait sa fête le 8 septembre dans l'église Saint-Laurent à Marseille, en l'honneur de Notre-Dame de la pitié. Elle occupait aussi la première place dans les processions ; faveur que lui avait octroyée Mgr de Belsunce en remerciement de son grand dévouement pendant la grande peste de 1720.

 

Saint-Michel

Pour la Saint-Michel (29 septembre), en Provence on récolte le miel.

Pèr Sant-Miquèu l'abiho fai soun mèu

 

 

Fête des olives

C'est à la fin du mois de septembre que le village de Mouriès organise la fête des olives vertes.

   

 

Faire chou

C'est lorsque dans une famille provençale, la fille cadette se marie avant l'ainée. La tradition voulait que l'on offre alors un chou à cette dernière.

 

 

Le Languedoc médiéval

 

Le languedoc, province royale

Le rattachement du Languedoc au domaine royal entraîne de profondes modifications dans l'organisation de la province. Le languedoc est divisé en trois sénéchaussées: Beaucaire, Carcassonne, et Toulouse. Chacune est dirigée par un officier royal qui détient le pouvoir militaire, judiciaire, financier et de police.

Une forteresse assure la sécurité du territoire et des habitants : Beaucaire a son château, Carcassonne sa cité et Toulouse le château Narbonnais.

 

Beaucaire

   

Carcassonne

la cité de Carcassonne

Château Narbonnais

 

C'est à la fin du XIIIème siècle qu'apparaît dans les écrits des agents royaux le terme de Languedoc "pays de langue d'oc", pour qualifier la nouvelle province.

Au XIVème siècle les états généraux adoptent Montpellier et ont pour souci premier le vote des impôts.

 

Ecoles et universités

École de médecine de Montpellier fondée en 1220.

En 1289, le pape Nicolas IV crée l'université de Montpellier qui réunit l'école de médecine et l'école de droit et des arts.

 

 Fichier:Bulle fondat universite.jpg

 

 A Toulouse, l'université est fondée dès 1229, en même temps que l'ordre des Dominicains pour combattre l'hérésie cathare.

 

L'art gothique languedocien

En 1211, le Comte de Toulouse Raimond VI fait entreprendre la construction de la cathédrale Saint-Etienne. Notre -Dame de Grâce est réalisée vers 1434-1450.

Albi, seigneurie vassale du Comte de Toulouse  renferme des trésors de l'art gothique Languedocien. L'évêque lance dès 1265 la construction d'un palais épiscopal puis de la cathédrale Sainte Cécile en 1282.

 

Basilique Saint Just à Narbonne

 

Les grands fléaux du XIVème siècle 

De 1302 à 1347, disettes et famines.

La peste arrive d'Italie via les navires qui rentrent du comptoir génois de Caffa en Crimée. L'épidémie de 1348 tue plus du tiers de la population.

Entre 1343 et 1357 Albi passe de 10 000 à 5 000 habitants.

Ces épidémies développent le culte de Saint-Roch. Né à Montpellier en 1295, il consacre sa vie à soigner les malades ; devenu le patron de la lutte contre la peste, il est encore fêté aujourd'hui le 16 août.

 

 

La guerre de cent ans aggrave la situation.

A la fin du siècle, le Languedoc est misérable. Les paysans exaspérés par la misère se révoltent, notamment vers Uzès et Nîmes.

1379 voit des émeutes contre l'impôt à Montpellier.

En 1432 Jacques Coeur, homme d'affaires installé à Montpellier, fait de cette ville le centre maritime et routier des échanges entre les musulmans et les chrétiens. Montpellier redevient ainsi une ville active.

 

 

Eugène Trinquier

"Mémoires pour servir à l'histoire de la ville de Montfrin" 1847

 

Les Commandeurs

La commanderie Saint-Jean-de-Montfrin était sous la dépendance du grand prieuré de Saint-Gilles. Montfrin avait un délégué du grand prieur, trois prêtres et un nombre plus ou moins grand de frères servans.

L'ordre était indépendant du clergé, et soumis seulement à ses propres statuts.

Le 2 janvier 1523, dans une bulle de Clément VII : "......., et nous voulons qu'ils soient exempts de toute juridiction, visite, correction et excommunication de la part des archevêques et évêques".

 

Les consuls

 L'administration de la ville, jusque vers le milieu du XVIIème siècle, fut confiée à quatre consuls seulement.

 Le 6 mai 1640, un arrêt du parlement de Toulouse, porte le nombre de consuls à 36.

La nomination des consuls avait lieu le jour de la Pentecôte. 

Cependant, toutes ces élections devinrent difficiles et onéreuses pour le pays. Il était en effet impossible de trouver un si grand nombre d'hommes, capables à tous égards, de remplir dignement leurs fonctions.

Vers le commencement du XVIIIème siècle , on revint à quatre consuls.

Obligation, pour les trois premiers, de prêter serment devant le tribunal du seigneur de la ville. Obligation pour le quatrième appelé consul des pauvres, de ne point porter le chaperon. Ce dernier étant le plus souvent une personne illettrée, se rendait rarement aux délibérations.

 

EMOUVANCES

Poèmes Maurice Sirvain

Nébuleuses

  • Retrouver les émois de ma prime jeunesse,
  • Le trouble d'un moment, la douceur de la main,
  • Quand nos coeurs s'embrasaient, sans peur du lendemain,
  • Avant que de l'amour un fol espoir ne naisse !

 

  • Bien naïves candeurs puisant leur droit d'aînesse
  • Aux clairs matin d'avril qui fleuraient le jasmin,
  • Je les éprouve encor sur le petit chemin,
  • Prés des rocs dentelés, d'une extrême finesse.
  • Les ombres de l'oubli m'invitent au retour;
  • Le silence, soudain, se répand alentour;
  • Le soir est descendu, chaperonnant ma peine.     

 

  • De tendres souvenirs baignent mon horizon ...
  • Au-delà du ruisseau que je perçois à peine,
  • Ton image adorée enivre ma maison.

 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents